Carte blanche à Jean Dubé

Le 25/11/2015 de 19h30 à 23h30

Piano

Lieu

Chez Lynn Nahmani

Adresse

rue Alasseur Paris 15ème

Jean Dubé, un pianiste hors concours!

 

Nathalia Romanenko,empêchée pour raisons familiales, sera remplacée par Jean Dubé. De retour d'une tournée au Japon le 24 novembre, Jean sera là pour nous le 25 novembre à 19h30,

chez Lynn Nahmani!

 

A  30 ans, sa discographie  comprend déjà une trentaine d’enregistrements dont une vingtaine de disques compacts et 12 concertos ( 8 sur DVD pour la télévision française [TF1, Fr3, câble] et 4 pour plusieurs stations de radio européennes et latino-américaine). Il enregistre actuellement l'intégrale de l'oeuvre pour piano de Franz Liszt chez CEA Musika. Il mène une carrière internationale à travers l'Europe, en Amérique latine et en Asie.

 

Partout il est acclamée par la critique,

 

 "Un des nouveaux grands spécialistes de Liszt. Parfait, son jeu possède fougue, et sens des couleurs. Le public du festival international de piano ne s'est pas trompé en lui accordant un véritable triomphe."  Jean-Rémi Barland, La Provence, 22 août 2013 (critique suivant le récital donné le 19 août 20013 au Festival de la Roque d'Anthéron)

 

Depuis le premier tour du Concours Liszt d’Utrecht, il m’est apparu très clairement que Jean Dubé était un musicien très spécial : il fait preuve d’un grand respect pour le style des pièces qu’il interprète, possède un son excellent et maîtrise le piano sans aucun effort. Leslie Howard, pianiste, membre du jury du Concours Liszt d’Utrecht, avril 2004

 

Il est clair qu’il appartient à la classe des jeunes artistes voués à un avenir supérieur.../.Faisant preuve d’une technique solide et d’un engagement total dans son art, il est capable d’émouvoir  profondément le public. Alejandro Fernández, Critique musical, EL NORTE, vendredi 10septembre 2004

...une étoile montante du piano qui deviendra sans aucun doute l’un des plus importants pianistes de ce nouveau millénaire, comme le laissent déjà prévoir son jeu et son succès aux concours.Le concert se termina par le feu d’artifice de Dubé dans la Rhapsodie hongroise de Liszt. Le jeune virtuose mit dans son jeu une telle  force expressive que  le public fut conduit à une extase absolue. Karjalainen, 13 mars 2004 Critique suivant  le récital du  11 mars 2004 à Joensuu, Finlande

 

Jean Dubé. C’était un enfant qui faisait spontanément de la musique tout comme Hamilton faisait spontanément des mathématiques ou Leibniz de la philosophie. Il y a une grande différence entre ce genre de génie que l’on ne rencontre qu’une fois dans sa carrière et les élèves très doués, très brillants, qui sont beaucoup plus nombreuxAndré Peyregne, Directeur du Conservatoire  de Nice,Le Monde de la Musique, 1995

Participants

avatar catherine galitzine

Réagir


CAPTCHA