Le pianiste qui s'y voyait et la chanteuse qui s'y croyait

Fable musicale en 3  actes, jouée au Kibele les 7 et 8 juillet 2015 . Texte de Catherine Galitzine et Romain Villet

 

 
La Solitude

 

 

le mal de vivre

 

 

 

 


Réagir


CAPTCHA