Edwige Morgen

 

 

 

 

Edwige MORGEN est auteur, compositeur et chanteuse de jazz. C'est l'une des artistes les plus attachantes qu'il soit donné d'entendre. D'une voix grave et envoûtante, elle chante aussi bien ses propres compositions que les standards du jazz américain. Elle nous fait redécouvrir les grands classiques du genre avec des couleurs insolites.

 

VISITER LE SITE D'EDWIGE MORGEN:

http://www.edwige-morgen.com

 

A LIRE ICI QUELQUES CRITIQUES!

 

 EDWIGE MORGEN en concert  A LA FNAC  :  CRITIQUE D'OLIVIER PY :

 

http://www.lestroiscoups.com/article-edwige-morgen-en-concert-critique-de-benjamin-janlouis-le-village-a-neuilly-sur-seine-67193290.html

 

http://www.youtube.com/watch?v=ceAGiBkfk0k

 

http://www.facebook.com/pages/Edwige-Morgen/196959097979

 

REVUE DE PRESSE

PRESSE, CHRONIQUES album et concerts cliquez ici !

19 juin 2013, 01:34

On-TopAudio.fr " La Chronique de Michel Bedin"

 

Ceux qui chantent du jazz en français se comptent sur les doigts d’une main (Claude Nougaro, Elisabeth Caumont, Michel Legrand). En voici une autre : Edwige Morgen. Elle chante d’ailleurs aussi, et aussi bien, en anglais (Swing Song, Start Our Romance). Elle compose intelligemment ces airs de jazz qu’elle chante comme s’il s’agissait de standards. Mais ils sont d’elle. Voix grave bien accentuée, textes qui collent aux chansons sans erreur d’accentuation comme on en entend d’habitude, sujets de chansonnettes, mais pourquoi pas, et surtout un swing impeccable. Elle se fait accompagner par des pointures du jazz, comme Jérôme Etcheberry (tp), Nicolas Peslier (g, bjo), Sylvain Glevarec (dm, cga), Patrick Bacqueville (tb, perc), voire même des invités comme Laurent De Wilde (p) ou Claude Tissendier (ts). Son pianiste Philippe Dervieux fait des prodiges, comme son contrebassiste Michel Rosciglione. Ajoutez que Laurent Guanzini (p) ou Stephane Chausse viennent sur un titre chacun et vous comprendrez pourquoi ce CD mérite un coup d’oreille. Il y a des bijoux dans ce CD (C’est pas d’ma faute si j’aime le jazz) et des impertinences salutaires (Il ne faut pas croire). De quoi jubiler.•

 

Chronique : Le Progrès (Lyon) Chronique de F.Bruckert« Edwige Morgen est une grande romantique qui a le sens de la nostalgie. Ses compositions personnelles comme « J'oublie », « Aux rayons de minuit » nous replongent dans la belle époque des clubs de Saint Germain, au temps où Juliette Greco, Nicole Croisille tenaient le haut du pavé. Le sax ténor profond de Claude Tissandier souligne avec subtilité par petite touche ce swing à la française aux vertus fort séduisantes. Mais les clins d'oeil au passé s'arrêtent là. La voix grave et légèrement éthérée d'Edwige Morgen joue sur du velours et donne de bout en bout rendez-vous à l'émotion. Elle se promène agréablement sur les tempos médiums de calypso et les ballades sensuelles. Elle fait chanter les plus simples mélodies le plus souvent en français, mais aussi en anglais. En conclusion sur « Start our romance » le touché raffiné du pianiste Laurent De Wilde et la voix chaleureuse et merveilleusement dosée d'Edwige Morgen témoignent de l'insatiable amour de la chanteuse pour le jazz. »• Chronique 21 Juin 2010 –



Les réactions

Avatar Michele BUQUEN

je découvre avec émotion et plaisir le parcours d' Edwige qui fut il y a 40 ans "époque scolaire" ma meilleure amie- cette chronique correspond tout à fait au souvenir que j'ai d'elle : belle voix ,peps, émotion et sensualité- je vais me régaler à l écouter- Michèle ROGER BUQUEN

Le 23-10-2015 à 09:25:00

Avatar Michele BUQUEN

je découvre avec émotion et plaisir le parcours d' Edwige qui fut il y a 40 ans "époque scolaire" ma meilleure amie- cette chronique correspond tout à fait au souvenir que j'ai d'elle : belle voix ,peps, émotion et sensualité- je vais me régaler à l écouter- Michèle ROGER BUQUEN

Le 23-10-2015 à 09:25:21

Réagir


CAPTCHA